lundi 10 septembre 2018

Episode très douloureux: 26 mars 1962

Je fais référence très rapidement à la fusillade de la rue d'Isly, le 26 mars 1962:

"Papa a pris avec lui sa Rétinette Kodak et sa caméra. Il filme à l'occasion quelques scènes de famille. Il a découvert dès 1953 le cinéma amateur grâce à un ami, monsieur Torrès, qui lui a prêté une caméra. Ce même monsieur Torrès qui, le 26 mars 1962, perdra sa fille Michelle, âgée de vingt ans, tuée par les balles de militaires français, au cours de la fusillade de la rue d'Isly à Alger."

Aujourd'hui encore, cet épisode m'est particulièrement douloureux. Ci-dessous, la photo de Michelle, tuée d'une balle dans le dos. Elle est portée par Monsieur Gilbert Sans (à gauche). On voit Monsieur Georges Torrès, son père (derrière) avec à sa gauche (tout à droite sur la photo) son frère. Tout au fond, sa soeur Danielle.
 



Merci à Monsieur Gilbert Sans qui m'a transmis cette photo.
Le témoignage complet de Monsieur Sans est visible sur le blog de Madame Simone Gautier: http://www.alger26mars1962.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=412:7-16-entree-de-la-rue-d-isly&catid=56&Itemid=153&showall=1&limitstart=
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire